AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ANALYSE d'une PROGRESSION

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

Maître
avatar

Nombre de messages : 1232
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   Mer 20 Déc - 22:51

J'ai du mal à saisir ce que sont ces grandes couches blanches diagonales au niveau de la mer. Elles font penser à des crêtes de vagues, mais celles-ci apparaissent lorsque les vagues se brisent en eaux peu profondes et non au large si ? Dans le cas contraire, j'aimerais bien voir une photo du phénomène que je n'arrive pas à trouver ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exowings.wordpress.com/
jean-jacques petit
Dessinateur
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 68
Localisation : Landes
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   Jeu 21 Déc - 1:30

Ah, je vois que tu ne lis pas ce que j'écris...
JJ:affraid: lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître
avatar

Nombre de messages : 1232
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   Jeu 21 Déc - 12:40

Oula pardon, en effet j'ai pourtant pris le soin de relire plusieurs fois avant de poster ma question et il faut croire que je ne suis pas doué pour faire plusieurs choses à la fois ! violent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exowings.wordpress.com/
jean-jacques petit
Dessinateur
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 68
Localisation : Landes
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Ciel en feu à l'île de Kharg   Mer 27 Déc - 14:17



Bonjour à tous,

Le trente-neuvième dessin que je propose est daté du 20 mai 1986 (dessin 2687/90), travail destiné à être offert à Saddam Hussein. Cela peut paraître surprenant et ça l’est. A l’époque où les Irakiens se trouvaient en transformation Mirage F1 à Marsan, quelqu’un, à Istres, avait eu la bonne idée de proposer à Dassault de créer une maquette à l’échelle X représentant l’attaque des terminaux pétroliers de l’île de Kharg (non nommément citée) par des Mirage F1-Exocet. Une âme plus courageuse que d’autres a souligné que les distances d’attaque, de tir etc. étaient incompatibles avec une maquette… qui aurait nécessité au moins une bonne dizaine de mètres au 1/72.
Du coup, ça m’est retombé dessus. J’ai dit que je pouvais faire et le patron irakien m’a donné les consignes pour réaliser la scène, « très dense », car il fallait que les Iraniens en aient « plein les fesses ». D’où la scène air-air, le tir d’un Exocet et le dégagement après le tir du premier Exocet.
Pour la petite histoire, je n’ai appris le raid irakien contre les terminaux pétroliers iraniens par le journal, qu’environ un mois après leur départ.

« Le feu de l’enfer: »

- la mise en scène:
Situation imposée par la demande irakienne, j’ai dû jouer avec les différentes scènes demandées afin de faire rentrer toutes les actions dans le cadre, tout en restant cohérent. Pas évident.

-Représentation du sujet:
Afin que le destinataire comprenne au premier coup d’œil, il fallait mettre les terminaux en feu en arrière plan… ce qui m’arrangeait car je n’avais pas de représentations photographiques du lieu en question. Ensuite, il me fallait réaliser un plan maître, le tir de l’Exocet et le dégagement du Mirage F1, pour montrer que le cadeau venait de la cellule pilotes. Le reste n’était que formalité. Le tout devant avoir assez de dynamisme pour ressembler à quelque chose.

-travail artistique:
Le tableau a été réalisé sur le papier ad’hoc habituel. Le décor était assez succinct au vu du lieu géographique, n’ayant pas de document me permettant de réaliser l’ensemble avec précision, comme signalé ci-dessus. Le ciel pouvant être chargé (ou non) de nuages, j’ai pris l’option « ou non » car je n’étais pas à l’aise avec les nuages, comme je l’ai souvent mentionné. Je n’ai fait qu’ajouter quelques traînées dans le ciel pour meubler et représenter le combat missile air-air (avec un pilote au bout de son parachute) et il devait être bien identifiable. A l’époque, les irakiens revendiquaient quelques 50 victoires !
Pour la représentation du tir Exocet, j’avais quelques photos de la séquence car les premiers tirs d’essais ont été réalisés en France et il suffisait de les mettre en situation. J’ai ajouté l’ombre de la fumée pour donner une idée de la hauteur et la lumière de la combustion de l’engin devait peaufiner la situation visuelle. Le tir du second Exocet a été mis là pour meubler le coin, en bas à gauche. Ni trop petit, ni trop grand.
Je devais montrer la profondeur de champ en détaillant la mer au premier plan, mais à cet endroit géographique, l’eau n’est pas trop agitée et j’ai montré quelques vaguelettes, sachant que je ne suis pas un cador en représentation marine.

-Mes remarques au sujet de ce travail, sont les suivantes :
- L’ensemble représente bien l’action mais avec un peu plus de métier, ça aurait été mieux.
- Le terminal pétrolier est trop contrasté avec ses fumées d’incendie car je ne maîtrisais pas trop la « discrétion » des arrière-plans, à l’époque.
- La représentation des fumées, par conséquent, est trop dense et pas assez translucide.
- Le Mirage F1 en arrière-plan, représenté quasiment de profil n’est pas la bonne option : un cap quasiment parallèle au Mirage du premier plan aurait été préférable, car cela aurait accentué l’énergie alors que là, elle est « cassée ».
- L’interception, dans le ciel, est trop marquée et les traînées méritaient un peu moins de contraste. Mais représentée ainsi, on la voit mieux…

En conclusion, c’est un exercice de style selon une commande précise (et chargée) et le travail artistique, à mon avis, ne résidait qu’au niveau de la mise en scène avec une option choisie parmi de nombreuses autres. Je ne peux pas dire que je sois fier de ce que j’ai réalisé : je l’ai fait, c’est tout et les Irakiens étaient ravis.
JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent
- Administrateur -
avatar

Nombre de messages : 1977
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   Mer 3 Jan - 18:28

Grande époque du Mirage F1 EQ dans ses différentes versions.
Si Saddam n'avait pas attaqué le Koweit en 90, je pense que l'on aurait encore amené de nouvelles capacités à cet avion superbe.

Pour le plaisir des yeux (mais pas des oreilles) un tir d'AS30L sur Kharg à peu près à la même époque (été 86)


Et une autre attaque sur une station de pompage où on entend beaucoup mieux le pilote, surtout son souffle.


Les deux attaques menées au taquet à basse altitude, autour de 50m. Des pilotes qui avaient des coucougnettes, j'ai toujours été surpris par le peu de résistance lors de la guerre du Golfe.

V.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http://www.toilesvolantes.com
jean-jacques petit
Dessinateur
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 68
Localisation : Landes
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Le feu de l'enfer!   Dim 7 Jan - 12:42

Pour les avoir côtoyés lors de leur transformation à Marsan, à mon avis, le peu de résistance tient du fait que les Irakiens étaient d'excellents pilotes, intelligents, qui savaient ce qui les attendait dès qu'ils se mettaient en l'air. Et le peu qui décollaient étaient des illuminés ou qui agissaient sur ordre impératif, pour ne pas dire menace, les autres s'étaient intelligemment carapatés en Iran... chez le frère ennemi!




Bonjour à tous et… meilleurs vœux et dessins,

Le quarantième dessin que je propose est daté du 21 août 1986 (dessin 2733/93), demandé par un pilote qui rêvait d’abattre un MiG libyen. Il faut se rappeler qu’à l’époque, les MiG et Sukhoï de Khadafi se trouvaient à l’origine de fantasmes pour nombre de pilotes de chasse ! Les Américains, pourtant pas des foudres de guerre en combat aérien, en avaient abattu deux quelques années auparavant et quelques pilotes français se disaient : « Pourquoi pas moi !? ».

« Le feu de l’enfer: »

- la mise en scène:
A cette époque, le MiG 23 était l’objet des convoitises comme le MiG 21 quelques 20 ans auparavant. S’il était vrai que l’électronique rustique soviétique avait une endurance supérieure aux avions occidentaux, le pilotage de ces avions-là rejoignait celui du camion et les pilotes e ces appareils faisaient avec. Le Mirage 2000, qui s’installait dans l’armée de l’Air, représentait la synthèse de ce qui se faisait de mieux dans l’aviation de chasse à l’époque, notamment le F-16 qui était à un cran dessous, n’en déplaise aux aficionados : les « rencontres » entre Mirage 2000 et F-16, à ma connaissance, se sont soldées par la supériorité du premier sur le second. Un Mirage 2000 a même été victorieux sur un F-15 lors d’une « amicale » rencontre.
Selon le souhait du demandeur, il fallait un vainqueur désigné et un vaincu, tout aussi désigné. La situation devait être explicite, réaliste et compréhensible au premier regard.

-Représentation du sujet:
Le sujet n’était pas compliqué et la demande non plus : « vous me faites un cassage de MiG ».
A partir de là, il me fallait trouver une situation où je puisse rapprocher au maximum les deux belligérants, en restant réaliste. Comme j’avais visionné pas mal de films de victoires israéliennes et lu beaucoup de compte rendus de rencontres de « métal hurlant », la scène s’est peu à peu imposée à moi : un croisement après le tir… c’était la position la plus vraisemblable pour que les deux avions soient le plus proche possible.
En effet, il faut tenir compte de la distance de tir canon : entre 100 et 500 mètres, selon que l’on veuille ou non « manger » les débris et 1 000 à 2 500 mètres pour les missiles. Toutes ces distances sont bien sûr théoriques tant, en combat, on ne choisit pas les paramètres de tir idéal ! En suivant les conditions idéales comme l’indique le manuel, l’un des deux avions n’est plus dans le cadre du dessinateur, ce qui n’est pas facile à représenter sur une feuille de papier !

-travail artistique:
Le tableau a été réalisé sur le papier ad’hoc servant habituellement. Le décor devait soutenir l’action et la mettre en valeur et j’ai opté pour un fond bleu, le plus évident pour cette zone géographique. Le choix du contre-jour me semblait le plus à même de soigner les détails pour le destinataire qui pouvait à loisir s’en repaître et alimenter ses émotions.
J’ai représenté la victoire obtenue par un tir de Matra 550 Magic 2 (Missile AutoGuidé d’Interception et de Combat), absent de son emport et le MiG, touché au bon endroit : comme le montrent les éclats de l’explosion de l’engin. Notez que le Mirage 2000 est aux couleurs du CEAM dont faisait partie le pilote à qui le dessin était destiné. Cet appareil, comme tous les premiers en service (environ 40 avions), avait le nez noir. Ca n’est qu’avec les premiers Mirage 2000C perçus par la 5° EC d’Orange que les Mirage 2000 avaient le nez gris d’origine.

-Mes remarques au sujet de ce travail, sont les suivantes :
- L’action est émotionnellement chargée comme demandé.
- Le pilote du MiG 23 pense à l’éjection.
- La représentation des fumées, comme d’habitude, est trop dense alors qu’elle ne sert qu’à habiller le décor.
- Le MiG 23, encore une fois, est trop détaillé. Bien que lorsque l’on vole, on puisse compter les boulons de l’avion qui vole à côté (comme lorsqu’on roule en voiture, on voit tous les détails de la voiture roulant de concert), j’aurais dû trouver le juste milieu.
- ajouter un filet d’air discret à l’extrémité d’une des ailes (ou les deux) n’aurait pas été superflu, afin de donner de la vitesse au ‘2000…

En conclusion, à l’époque, ce tableau était un standard pour moi, alliant rapidité d’exécution et scène représentative de combat… Assez banale au final et cela aurait pu être mieux mais il aurait fallu passer plus de temps dessus : le temps, c’est de l’argent. Le principal est que le destinataire ait été satisfait, ce qui a été le cas.

JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bazoom
Dessinateur
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 52
Localisation : 77 Couilly pont aux Dames
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   Dim 7 Jan - 13:19

Ici est abordé un point crucial d'une commande, satisfaire le client ! Il est difficile au début de faire ce ratio, savoir quand ça suffit, car effectivement le temps se facture !
Je comprends ton aversion du numérique, mais tu aurais pu modifier l'opacité des fumées facilement. Cela dit le cadrage est très plaisant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bazoomstudio.com
jean-jacques petit
Dessinateur
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 68
Localisation : Landes
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   Dim 7 Jan - 17:33

Heuh... regarder les images, c'est bien mais lire le texte correctement, ce serait pas mal non plus: l'informatique d'aujourd'hui n'existait pas en 1986. Et, comme je le mentionne souvent, je n'utilisais pas encore l'aérographe. Ah, lire, on apprend des tas de choses!
JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bazoom
Dessinateur
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 52
Localisation : 77 Couilly pont aux Dames
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   Dim 7 Jan - 22:31

cyclop Ma formation sur illustrator en imprimerie a débuté en 1985... et effectivement une lecture attentive et analytique exprime bien au conditionnel dans le texte, un des avantages qu'offre ce logiciel et qui ici, aurait (encore du conditionnel), pu permettre une correction aisée de l'image... allez je retourne lire des tutoriels ad hoc, le temps est précieux !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bazoomstudio.com
jean-jacques petit
Dessinateur
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 68
Localisation : Landes
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   Lun 8 Jan - 0:37

Là, je crois que l'on a à faire à quelqu'un qui ne comprends pas le sens de ce post. Comme ça n'est pas le premier, à l'avenir, je ne répondrai plus aux messages de ce genre.

JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bazoom
Dessinateur
avatar

Nombre de messages : 227
Age : 52
Localisation : 77 Couilly pont aux Dames
Date d'inscription : 23/05/2016

MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   Lun 8 Jan - 1:51

100% d'accord, d'autres chats a fouetter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bazoomstudio.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANALYSE d'une PROGRESSION   

Revenir en haut Aller en bas
 
ANALYSE d'une PROGRESSION
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Objectif et Progression
» Galerie en progression
» Ma première progression acrylique/huile
» [INFO] The topic de la petite question/info qui ne mérite pas un topic entier!!
» MERKAVA IV -LIC-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aviation Illustrée :: Nouveautés-
Sauter vers: